clos-lapeyre-vin de jurancon-moelleux

clos lapeyre vin de jurançon moelleux

Jurançon Moelleux

C’est une base de Gros Manseng à laquelle on assemble les premières tries de Petits Manseng. Les vendanges de raisins très mûrs, passerillés, se font en 2 tries généralement, entre le 15 octobre et le 15 novembre.

La vinification est très similaire au Lapeyre Sec, à l’exception de la fermentation alcoolique partielle qui permet de garder des sucres du moût (60 à 70 g/l) à l’état de liqueur pour donner la saveur sucrée. La notion d’équilibre entre la fraîcheur et la liqueur est très importante sur ces vins destinés essentiellement à être bus « hors table » ou en vin de dessert.

En fait, de part l’altitude du vignoble, les nuits sont plus fraiches et le processus de maturation est plus lent : les acides du raisin sont donc peu dégradés et nous récoltons des raisins naturellement sucrés et acides, ce qui confère la vivacité dans les vins.

Les vendanges sont manuelles généralement en deux tris, espacées de 8 à 15 jours selon la météo. À chaque tri, on ne coupe que des grappes ou morceaux de grappes passerillés. Sous l’action du soleil et des vents chauds venant d’Espagne (Vent Balaguèr), les grains de raisin perdent une partie de leur eau par déshydratation : c’est notre système de concentration à Jurançon.

15,30

CEPAGE

Gros Manseng environ 2/3 <br>Petit Manseng environ 1/3

VINIFICATION

Même principe que le Lapeyre sec. Les jus en fermentation sont refroidis avant d’être légèrement sulfités lorsque l’on atteint l’équilibre harmonieux entre l’alcool, la vivacité et la sucrosité : la fermentation n’est pas complète.

ÉLEVAGE

En cuves sur lies.

MILLESIMES EN COURS

2019
TAV en pourcentage : 12.5
Présence de sulfites : Oui

CONTENANCES DISPONIBLES

75cl

LA DÉGUSTATION

Un joli nez expressif aux arômes fruités type ananas et fleurs blanches. Une bouche suave, fraîche, bien équilibrée…, très typique du Jurançon moelleux.

ACCORDS METS ET VINS

Vin d’apéritif par excellence ou de fin de repas avec un dessert peu sucré. Sa fraicheur en fait un vin de spontanéité, qui peut être consommé à tout moment de la journée avec bonne humeur… et pas trop de modération.

VU DANS LA PRESSE

Extrait du n°528 de la Revue des Vins de France de février 2009
Gros et petit Manseng premières tries. Nez riche, miellé, avec de l’ananas rôti, bouche suave, fraîche, bien équilibrée. Le vin finit très fruité, tendu, avec de l’éclat.
Note : 16,5/20