Vu dans la presse

Revues spécialisées, guides, blogueurs, passionnés : la presse papier, numérique et télévisuelle vinicole parle du Clos Lapeyre chaque année.

Le Clos Lapeyre dans la presse en 2017

La Cuvée Vitatge Vielh  de Lapeyre 2013 a obtenu uen Médaille au Concours des vins Biologique Amphore 2017

Un concours qui honore les visn issus de l'Agirculture Biologique. Pour plus d'infos sur ce concours : http://www.concoursamphore.fr/les-palmares-du-concours-amphore/

 

JT 13H TF1 OU LCI NOVEMBRE 2016 - Le Jurançon, un vin blanc aux vendanges tardives...

"Pour faire du bon vin, il faut que la vigne voit la montagne", c'est un proverbe béarnais qui est appliqué au pied et de la lettre, par Jean-Bernard à Jurançon. Avec les semaines, le soleil et la pluie, chaque grain vieillit, passe du vert au brun et gagne en saveurs. Une particularité de ce vin blanc du Béarn.

Ce reportage est issu du journal télévisé de 13H du mardi 22 novembre 2016 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 22/11/16 des sujets sur l’actualité, un point sur la météo du jour, des reportages en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français

Le lien:

Sur notre chaine YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UC8XgviPczSDMU91U4L_E9zA

Ou sur :

http://www.lci.fr/societe/jt-13h-le-vin-blanc-de-jurancon-resultat-des-vendanges-tardives-de-novembre-2013809.html

 

Le Guide Vert des «Meilleurs vins de France»  Édition 2017

Hormis le Jurançon sec 2015, un gros Manseng vivement citronné à boire rapidement, les blancs sont des vins de patience élevés au minimum 1 an en fût. Deux cuvées vineuses et vigoureuses sont à déguster à table, le Vitatge Vielh 2012 et le Mantoulan 2011. En moelleux, le 2015 est souple et prêt à être débouché. Joliment passerillé. La Balaguera 2012 exprimé une magnifique intensité et richesse truffée.

Coup de coeur Balaguèra 2012 17/20

Magnifique intensité truffée de ce PEtit Manseng vigoureux aux sucres intégrés et à l'élevage soigné. A mettre en cave.

Vitatge Vielh de Lapeyre 2012 16/20

Ce blanc élevé en fût, évolue tranquillement vers des notes de pains d'épices, en demi mesure avec de la vigueur pour se marier avec un beau jambon de pays.

Lapeyre moelleux 2015 15/20

La Magendia de Lapeyre 2013 15.50/20

Lapeyre sec 2015 14/20

Mantoulan 2011 15,5/20

 

 

Le Clos Lapeyre dans la presse en 2016

Le Guide Vert des «Meilleurs vins de France» — Édition 2016

En 2014, les secs déroulent davantage de jus, mais une acidité moins ferme qu’en 2013 : prime à un bouquet ouvert du Jurançon et à la gourmandise du gros Manseng. Fine évolution iodée et fumée du Vitatge Vielh 2011, dont la structure invite aux poissons nobles dans les prochaines années. Le Mantoulan 2010, à dominante de petit Manseng, est naturellement lent à s’ouvrir. Il développe aujourd’hui une matière plus enveloppante avec un toucher aussi délicat que tranchant. C’est néanmoins un beau blanc de garde, qui se minéralisera avec le temps. Poursuivons avec un moelleux 2014 irrésistiblement gourmand et savoureux dés maintenant. Le fort tempérament du petit Manseng moelleux opère dans La Magendia 2011, qui évolue vers des notes de gentiane et une allonge caillouteuse assez généreuse. La Balaguera 2011 provient de petits Mansengs passerillés par la Balaguère, ce vent chaud venu du Sud qui sèche les grappes. Il est dans le style des grands moelleux : finement volatile, complexe (fumée, fruits rôtis...) sans aucune trace de chaleur et de lourdeur, il est poussé par une acidité et une amertume en finale stimulante. 

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2014 : 15/20
LA BALAGUERA : 17/20
LA MAGENDIA : 16/20
LAPEYRE SEC cuvée 2014 : 14/20
VITATGE VIELH cuvée 2011 : 15.50/20
MANTOULAN cuvée 2010 : 16/20

2015

Magazine RVF : dossier spécial liquoreux — Octobre 2015

Le Magazine RVF a édité un Classement des 100 liquoreux sublimes dans son dernier numéro d’octobre 2015. Notre Cuvée exceptionnelle Vent Balaguer est à l’honneur.

VENT BALAGUER cuvée 2010 : 15,5/20  — Élaborée par Jean-Bernard Larrieu qui a fait de son domaine l’un des plus connus de l’admirable secteur de la Chapelle de Rousse, cette cuvée de vendanges très tardives, très passerillées (y compris en clayettes) pousse loin dans ses retranchements le petit Manseng. On confine ici au vin de paille. La robe est soutenue, les arômes très confits prennent des nuances automnales et bletties : châtaigne, nèfle.... On ne tombe jamais dans la lourdeur, car l’acidité y compris la volatile, est aussi que la liqueur est intense.
VENT BALAGUER cuvée 1998 : 17/20  — Si le 2005 et 2011 basculent dans des arômes de caramel et de bois résineux, ce 1998 voit resurgir un fruit pointu et remuant très attirant, enchâssé dans une liqueur intense. Une grande réussite, plus en puissance qu’en nuance toutefois.

Hors série «Cuisine et Vins de France» — Septembre 2015

Dans le dernier Magazine hors Série Cuisine et Vins de France, Le Jurançon moelleux est mis en avant à travers un bel article « Beaux Mariages avec… Jurançon ». Le Lapeyre moelleux 2014 fait partie des accords suggérés avec le met proposé dans l’article : Crevettes sautées au jus de mangue ! Miam ! « après passerillage, les gros et les petits Mansengs bios de Jean-Bernard Larrieu donnent un moelleux entouré de sucres discrets. Le 2014 dévoile des saveurs d’ananas, de mangue mure et de poivre blanc sur une texture incroyablement savoureuse.

Guide Hubert “Sud France” — Édition 2015/2016

Le Guide Hubert a fait paraitre Son Guide SUD FRANCE 2015/2016. Dans sa sélection d’experts épicuriens pour fins gourmets ; on peut apprécier une sélection des 1500 Tables et 1000 vins, dont ceux du Clos Lapeyre.

LA MAGENDIA cuvée 2011 : Dans la Catégorie “Race, élégance et Expression” d’après les commentaires de Pierre Casamayor. Un nez fumé avec des fruits exotiques confits, des notes épicées, une bouche tonique avec une liqueur élégante, une palette aromatique épicée et poivrée. Pour n Ossau Iraty de printemps.
LE VITATGE VIELH cuvée 2011 : Dans la Catégorie “Race, élégance et Expression” d’après les commentaires de Pierre Casamayor. Un nez complexe de nèfle, fruits exotiques rôtis, miel. Bouche vive et droite, avec de la minéralité, une expression finale complexe. Pour un Ossau Iraty bien affiné.

Le Guide Vert des “Meilleurs vins de France” — Édition 2015

La famille Larrieu a signé son premier millésime en 1985. Depuis, avec la régularité d’un métronome, Jean-Bernard Larrieu décline toute une série de cuvées correspondant à différents degrés de maturité et moments de consommation. Issus du terroir de La Chapelle de Rousse, les vins se singularisent par une certaine droiture dans leur jeunesse. Une viticulture particulièrement soignée, ainsi qu’une grande maitrise de la vinification et des élevages permettent à ce domaine de faire partie des incontournables de l’appellation. Les vins secs illustrent le potentiel de profondeur et de longévité de cette typologie à Jurançon.

Les vins bâtis sur les acidités très fermes, les secs s’inscrivent dans la durée ; Vitatge Vielh 2011 se montre tendu, de belle longueur. Nettement plus riche, Mantoulan 2010 est un vin tranchant et supérieurement doté, qui se révèlera face à des mets riches. Portée par l’acidité vibrante qui distingue les moelleux du secteur Chapelle de Rousse, La Magendia 2011 exprime avec beaucoup d’aisance une séduisante panoplie aromatique exotique et épicée. Intense, très passerillé, le fruit de Balaguera 2011 a trouvé son équilibre. Ses saveurs confites de nèfles, de marmelade d’orange et de confitures de lait sont dynamisées par une acidité une nouvelle fois remarquable.

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2013 : 14/20
LA BALAGUERA cuvée 2011 : 17/20
LA MAGENDIA cuvée 2011 : 16/20
VITATGE VIELH : 15/20
MANTOULAN cuvée 2010 : 16/20     

Le Guide Rouge des “Bonnes Affaires du Vin” — Édition 2015

Lapeyre moelleux 2013 apparait dans le Guide Rouge la RVF sélectionnant 2000 cuvées à moins de 20 €.

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2013 : Un vin très jeune et fringant. Un moelleux de plaisir immédiat qui reste souriant malgré l’austérité du millésime 2013. »

Guide «Bettane et Desseauve» — Édition 2015

Jean-Bernard Larrieu fait partie de l’élite des vignerons de Jurançon. Il pratique une viticulture très saine qui propose et vinifie habilement les secs et les moelleux. À leur meilleur, le bouquet de ses vins développe puissamment les arômes de truffe blanche ou noire (selon les millésimes) propres au terroir de la Chapelle de Rousse. Ses vins blancs secs se distinguent de la plupart par leur vigueur, et leur fort et remarquable gout de terroir.

Les vins n’ont pas été dégustés à l’aveugle, le producteur n’ayant pas pu apporter à temps ses vins le matin pour notre grande dégustation. Il a pu se libérer en tracteur le soir !

2014

Le «Guide Hachette des Vins» — Édition 2014

MANTOULAN cuvée 2011 : Petit Manseng (80 %), Courbu et Camaralet composent l’assemblage de ce 2011, qui tire son nom d’un lieudit. Derrière une robe jaune paille, on découvre un bouquet élégant de fruits mûrs et d’épices douces. Le palais se révèle ample, plein et gras, bien équilibré entre notes fruitées et boisées. Ce vin a du relief ; il s’appréciera dès aujourd’hui sur un poisson en sauce.

La «Revue du Vin de France» — Édition 2014

La famille Larrieu a signé son premier millésime en 1985. Depuis, avec la régularité d’un métronome, Jean-Bernard Larrieu décline toute une série de cuvées correspondant à différents degrés de maturité et moments de consommation. Issus du terroir de La Chapelle de Rousse, les vins se singularisent par une certaine droiture dans leur jeunesse. Une viticulture particulièrement soignée, ainsi qu’une grande maitrise de la vinification et des élevages permettent à ce domaine de faire partie des incontournables de l’appellation. Les vins secs illustrent le potentiel de profondeur et de longévité de cette typologie à Jurançon.

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2012 : 14/20 — Tonique et simple, remplit avec brio sa fonction de vin convivial
LA BALAGUERA cuvée 2011 : 14/20 — Nouvelle cuvée d’une grande richesse, se cherche encore aromatiquement parlant et joue avec une acidité volatile risquée. 
LA MAGENDIA cuvée 2010 : 16,5/20 — Tonique, déploie de très beaux parfums aériens parfaitement portés par une liqueur intense et pure.
LAPEYRE SEC cuvée 2012 : 15/20 - Se montre plein, savoureux et très vif.
VITATGE VIELH : 14,5/20L’emblématique cuvée Vitatge Vielh campe en 2010 sur sa réserve : un vin intense, mais encore austère.
MANTOULAN cuvée 2009 : 17,5/20 — Le Mantoulan 2009, très riche, mais cependant percutant, possède une merveilleuse présence en bouche, un grain savoureux prodigieusement long, qui en fait un grand vin de gastronomie.
VENT BALAGUER cuvée : 17,5/20 — Exercice de style dans le passerillage, parvient à déployer un caractère aromatique profond, confit, mais raffiné, grâce à un élevage qui semble de mieux en mieux maitrisé.

La «Revue du Vin de France», numéro spécial Millésime — Édition 2014

Le Magazine La Revue des Vins de France a fait paraitre son dernier Numéro spécial sur le Millésime 2014 LES 1500 MEILLEURS VINS DE L’ANNÉE. Le Mantoulan est sélectionné : La maturité des Raisins (gros et petits Mansengs, Courbu, Camaralet et Lauzet) a été rapide grâce à l’arrière saison ensoleillée, engendrant des blancs secs compacts et complets avec une acidité ferme, mais très avenants jeunes. De beaux moelleux ont vu le jour et vieilliront à merveille.

MANTOULAN cuvée 2009 : 15/16 — Un Jus compact, démonstratif et long, avec une forte identité béarnaise. »

2013

«Terre de Vins», hors série Oenotourisme

La Jurançonada ! Envie de vous promener au grand air. La Jurançonada est taillée pour vous : une balade au cœur du vignoble qui, à travers un parcours de 1 h 30, traverse deux domaines. Le Clos Lapeyre et Camin Larredya. Possibilité d’acheter en plus un guide d’accompagnement ou d’écouter la Jurançonada contée en louant un MP3.

« Decanter World Wines Awards » 2013

La Magendia de Lapeyre 2009 a été récompensée d’une médaille d’argent par le magazine anglais DECANTER en 2013.

Vendanges manuelles en novembre, en deux, trois ou quatre tries, les dernières ayant lieu certaines années en décembre. Le petit Manseng a une grappe très aérée et ses petits grains ne se touchent pas ; l’air et le vent chaud du Sud la traversent donc facilement sur les parcelles situées en hauteur des coteaux. Les grains dorés et roussis sont alors flétris en partie, ils se ratatinent et perdent une partie de leur eau. Tous les autres constituants, notamment les sucres et l’acidité, se concentrent : c’est le mystère du passerillage. 

« Mantoulan sec 2009 » sur Twitter — 2013

Jurançon sec 2009, génial !!. ..relief pyrénéen, amertume longue » à twitté Alexis Goujard du Guide vert de la RVF

« Decanter » — Janvier 2013

Une fois n’est pas coutume, le DECANTER magazine a publié un bel article sur les « SWEET WINES », soit les vins doux. La Magendia de Lapeyre apparait dans cet article à la catégorie vins issu de passerillage.

Natasha Hugues commente: ‘La Magendia de Lapeyre 2008: Compared to many sweet wines this is light and fresh, with zesty acidity bringing lots of freshness to a palate of grapefruit, spice and honey … well balanced with a fesh finish …16/20’.

Merci à cet aimable visiteur anglais de nous avoir transmis ce bel article !!

La « Revue du Vin de France », guide des meilleurs vins de France — Édition 2013

1 étoile. La famille Larrieu a signé son premier millésime en 1985. Depuis, avec la régularité d’un métronome, Jean-Bernard Larrieu décline toute une série de cuvées correspondant à différents degrés de maturité et moments de consommation. Sur le terroir de La Chapelle de Rousse, les vignes sont cultivées en bio et les vins se singularisent par une certaine droiture dans leur jeunesse. Une viticulture particulièrement soignée, ainsi qu’une grande maitrise de la vinification et des élevages permettent à ce domaine de faire partie des incontournables de l’appellation. À ne pas rater, les excellentes cuvées Vitatge Vielh et La Magendia.

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2011 : 15/20 — Encore un peu fermentaire, est construit sur d’excellents équilibres. La Magendia, au profil effilé et aux sucres épurés, portés par une acidité tranchante et une finale salivante sur la pomme cuite, évoluera vers des saveurs de truffe.
LA MAGENDIA cuvée 2008 : 16,5/20
LAPEYRE SEC cuvée 2011 : 15/20
VITATGE VIELH cuvée 2008 : 16/20 — Ferme et vigoureux, offre toute l’authenticité et la trame percutante des Mansengs et Courbu, dans un millésime de tension.
MANTOULAN cuve 2008 : 16,5/20
VENT BALAGUER cuvée 2009 : 18/20 — Vent Balaguèr 2009 enchante par son harmonie, son équilibre digeste, son intégrité des saveurs... C’est un liquoreux irrésistible.

Le « Guide Hachette des Vins » — Édition 2013

VITATGE VIELH cuvée 2010 : Jean-Bernard Larrieu élabore des vins de grande expression et conduit son vignoble en agriculture biologique depuis 2005. Le millésime 2010 semble lui avoir bien réussi. Vêtue d’or pâle, cette cuvée s’ouvre sur des parfums légèrement muscatés, relayés à l’aération par des senteurs de raisins passerillés, de fruits secs et de brioche. Au palais, elle s’appuie sur une belle fraicheur. Ce vin élégant, aux douces notes boisées, laisse une très bonne impression en finale.
LA MAGENDIA cuvée 2010 : 1 étoile

Guide « Bettane et Desseauve » — Édition 2013

Jean-Bernard Larrieu fait partie de l’élite des vignerons de Jurançon, appellation qui a de la chance avec ses meilleurs producteurs. Il pratique une viticulture très propre et vinifie habilement les secs et les liquoreux. [...]. À leur meilleur, le bouquet de ses vins développe puissamment les arômes de truffe blanche ou noire (selon les millésimes) propres aux terroirs de La Chapelle de Rousse, les plus originaux du secteur. Ses vins blancs secs se distinguent de la plupart par leur vigueur et leur fort, et remarquable, gout de terroir.

LAPEYRE SEC cuvée 2011 : 14,5/20 — Bonne maturité du raisin, droit, fin, très bien fait, bon style.
VITATGE VIELH cuvée 2010 : 15/20 — Boisé sensible, grande matière, beaucoup de caractère en finale, un rien d’alcool aussi.

La « Revue du Vin de France », guide des meilleurs vins à moins de 20 € — Édition 2013

LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2011 : 15/20 — Un moelleux qui peut se garder pour s’épanouir [...] et lui permettre de complexifier sa liqueur saline et son équilibre frais et digeste. »

2012

« Trad Magazine » — septembre 2012

MANTOULAN cuvée 2011 : Le Magazine TRAD sur le monde des musiques et danses traditionnelles consacre le Jurançon avec pour exemple : Le Clos Lapeyre !

Blog vins — Mantoulan 2008 — Novembre 2012

Un bel article sur ce Blog Vin - Décale Esthéte et épicurien : http://www.blog-vin.fr/clos-lapeyre-mantoulan-2008-jurancon-sec

«Pyrénées Magazine» — Sept-Oct 2012

Sur la route des vins de Jurançon, le Clos Lapeyre vous accueille...

La « Revue du Vin de France », numéro spécial millésime dans le Sud-Ouest — Édition 2012

MANTOULAN cuvée 2011 : Il fait partie des réussites exceptionnelles ! Riche, très savoureux, long, large d’épaules, décidé, un vin complet, destiné à la garde.
VITATGE VIELH : La cuvée Vitatge Vielh, plus tranchante, est également remarquable.

La Magendia de Lapeyre à l’honneur sur le web

www.1001degustations.com. Reflets dorés sur étoffe jaune pâle. Un nez puissant de fruits blancs et de citron vert confit. En bouche c’est un festival gourmand avec des touches vanillées, poivrées et anisées. Une belle expression de ce terroir.

La “Revue du Vin de France” — Édition 2012

La Famille Larrieu a signé son premier millésime en 1985. Depuis, avec la régularité d’un métronome, Jean Bernard Larrieu offre toute une série de cuvées correspondant à différents degrés de maturité et moments de consommation. Sur le Terroir de la Chapelle de Rousse, les vignes sont cultivées en BIO et les vins se singularisent par une certaine droiture dans leur jeunesse. Une viticulture particulièrement soignée et une grande maitrise de la vinification et des élevages permettent à ce domaine de faire partie des incontournables de l’appellation…

LAPEYRE SEC cuvée 2010 : 14/20 — Se montre acidulé, très vif...
LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2010 : 15/20 — Le moelleux 2010 se montre très svelte, avec des sucres délicatement ciselés... Frais et Gourmand, Magendia 2007 est un vin très énergique dot l’acidité tonique affine les sucres : un vin épuré, très élégant. 
VITATGE VIELH cuvée 2007 : 16,5/20 — Très droit et tendu, doté d’une chair svelte et de saveurs salines dans leur expression minérale : une très belle réussite. 
LA MAGENDIA cuvée 2007 : 16,5/20 — Remarquablement dense, porté par un élevage de grande classe, Mantoulan 2007 associe volume et densité de saveurs... 
MANTOULAN cuvée 2007 : 17/20
VENT BALAGUER cuvée 2006 : 17,5/20 — Vent Balaguer 2006 offre un magnifique profil aromatique : mangue, crème brulée, vanille bourbon, une grande droiture de sève et des saveurs éclatantes, finement confites et très persistantes. Un très grand liquoreux.

Guide “Bettane et Desseauve” — Édition 2012

Jean Bernard Larrieu fait partie de l’élite des vignerons de Jurançon, appellation qui a de la chance avec ses meilleurs producteurs. Il pratique une culture très propre et vinifie habilement les secs et les liquoreux. À leur meilleur, le bouquet de ses vins développe puissamment les arômes de truffes blanche ou noire propres aux terroirs de la Chapelle de Rousse... Ses vins secs se distinguent de la plupart par leur vigueur et leur fort, mais remarquable gout de terroir.

VITATGE VIELH DE LAPEYRE 2009 : 15/20 — Robe dorée éclatante, grand bouquet, début d’oxydation augmentant la complexité, longue.
MANTOULAN 2009 : 15/20 - Puissance, rondeur, terroir, un très beau sec, au gras digne du millésime.
LAPEYRE SEC 2010 : 14/20 - Robe or vert, vin nerveux, salin, très droit, incisif.

2012

La “Revue du Vin de France” — Édition 2011

LAPEYRE MOELLEUX 2010 : 14.5/20 — De ce joli fruit se dégage une belle fraicheur aromatique, gourmande et de belle allonge. C’est un moelleux de plaisir immédiat, idéal à boire dans ses fines notes de pamplemousse.
LAPEYRE SEC 2010 : 14.5/20 — Un bon classique de l’appellation, vinifié et élevé en cuves. La finale équilibrée est dotée d’une belle vivacité.

La “Revue du Vin de France”, spécial Millésime dans le Sud Ouest — Édition 2011

La Magendia de Lapeyre fait partie du top des réussites exceptionnelles en Liquoreux : “Un vin nuancé, à l’acidité vibrante. Les sucres sont en apesanteur. Enthousiasmante, la cuvée Tradition (Lapeyre moelleux) est aussi irréprochable.”

Terre de Vins — Édition 2011

MANTOULAN cuvée 2008 : 17/20 - “Bio et bon à la fois”. Le Clos Lapeyre avec son Mantoulan fait partie de cette sélection. Jean Bernard Larrieu vinifie habilement les secs et les liquoreux. Ce Mantoulan est d’une vigueur sans concession à la mode et capable de truffer noblement dans huit à dix ans ».

2010

La « Revue du Vin de France » — octobre 2010

Dans son dernier numéro 545 du mois d’octobre 2010, La Revue du Vin de France y consacre le résultat d’une dégustation des grands blancs secs de France, dont les incontournables du millésime 2008. Une dégustation réalisée au long cours, étiquettes découvertes, de mars à juin 2010 en profitant des cessions de dégustation du guide des meilleurs vins de France 2011. Six dégustateurs de la Revue du Vin de France ont ainsi sélectionné leurs 101 cuvées de blancs « Coup de cœur » dans le millésime 2008.

VITATGE VIELH cuvée 2008 : 16,5/20 — De plus, un joli commentaire de dégustation : « Somptueux, associant une grande élégance aromatique (coriandre, fruit de la passion) à une trame impérieuse, qui se prolonge dans une finale poivrée, magnifique d’intensité. Saluons le talent de Jean Bernard Larrieu, fervent défenseur des blancs secs de Jurançon. »

« Decanter » — août 2010

Steven SPURRIER, dégustateur-chroniqueur pour la célèbre revue anglaise DECANTER, a sélectionné la MAGENDIA de LAPEYRE 2006 comme « Meilleur Vin Moelleux » ! « Signifiant la Quintessence en dialecte local, La MAGENDIA est une des plus fines expressions de raisins de petit Manseng récoltés très tard, passerillés mais non botrytisés. Superbe nez épicé, miellé, floral avec cette touche inimitable et typique de fraicheur citronnée en finale. » 

La « Revue du Vin de France » — juin 2010

Le N° 542 de la Revue du Vin de France de juin 2010 consacré au millésime 2009 réserve le plus bel accueil à nos vins et à ceux de Jurançon. « Les meilleures réussites dans le Sud-Ouest : Incontestablement, Jurançon se distingue cette année ! »

VITATGE VIELH cuvée 2009 : La cuvée Vitatge Vielh 2009 fait partie des 12 grandes réussites sélectionnées sur 195 vins dégustés. « Nez franc, finement exotique. Bouche ample, charnue, ensemble plein de vie, superbe matière première qui préserve la fraicheur et le croquant du raisin idéalement mûr. »
MAGENDIA cuvée 2009 : La Magendia fait partie des 8 réussites exceptionnelles sélectionnées sur 145 vins dégustés ! « Joli nez de miel d’acacia, touches florales. Bouche intense et friande, grande fraicheur et équilibre naturel. Délicieux, nerveux et vibrant. »

De quoi conforter l’idée que « 2009 se révèle un millésime de vigneron, le travail à la vigne et les choix de vinification faisant la différence ». 

« Gault & Millau » — Édition 2010

COUP DE CŒUR : Installé sur 17ha en bio, Jean-Bernard Larrieu élabore des Jurançons de caractère. En 1985, il reprend l’exploitation de son père et de son grand-père, créé en 1920. Marcel, le père, fut un des précurseurs de la culture en terrasses et Jean-Bernard, à son arrivée, aménage la cave pour initier la spécialisation de l’exploitation à la viticulture. En 2004, il rachète le domaine de Nays-Labassère qui était propriétaire d’un très beau patrimoine de vignes. Il a donc tout pour réaliser de grands vins : Vent Balagùer a une grande longueur, sur la crème brulée et le zeste d’orange ; le sec n’est pas en reste avec également beaucoup de longueur. Ce sont dans l’ensemble des vins puissants et même épicés.

LA MAGENDIA cuvée 2006 : 13/20
MANTOULAN cuvée 2006 : 14/20
VENT BALAGUER cuvée 2006 : 14/20
VITATGE VIELH cuvée 2006 : 13/20

Guide « Bettane et Desseauve » — Édition 2010

Ses vins blancs secs se distinguent de la plupart par leur vigueur et leur fort, mais remarquable gout du terroir.

JURANÇON 2007 : 15,5/20 — Pour le moment le vin et un peu plus austère et tendu que d’autres, assez pointu pour l’année, mais très typé, salin strict dans sa définition du terroir. Attendre trois ans.
JURANÇON SEC 2008 : 15/20 — Sec assez remarquable par ses notes de noisettes rappelant certains vouvrays, très fin, droit, subtil, sans rien d’exotique. Du vin de terroir vinifié avec une enviable précision.
Vitatge Vielh de 2006 : 15/20 — Grande franchise de construction en bouche, note de noisette très marquée terroir, belle suite, vin de gastronomie très réussi à l’opposé de ceux qui favorisent l’exotisme des arômes.

Guide « Hachette des Vins » — Édition 2010

VENT BALAGUER cuvée 2006 — LA POINTE cuvée 2007 — VITATGE VIELH cuvée 2007
Cette exploitation familiale implantée sur des coteaux escarpés a produit son premier millésime l’année où le Guide faisait paraitre sa première édition : 1985. Aujourd’hui Jean-Bernard Larrieu exploite 17 ha en bio. Il a élaboré cette cuvée à partir de petit Manseng passerillé sur clayettes. Miel à l’œil, miel au nez, ce jurançon décline une palette complexe : des épices, de l’acacia, des agrumes, une touche fumée et toastée. Puissamment aromatique, fortement liquoreuse, la bouche laisse une impression de richesse et de suavité. Du même producteur, le Domaine de Nays-Labassère Cuvée La Pointe 2007, intense, riche et équilibré, et le Jurançon sec Vitatge Vielh 2007, aromatique et frais obtiennent, eux aussi une étoile.

2009

La « Revue du Vin de France » — Novembre 2009

Le Carnet de route d’Olivier Poussier, en page 24 du numéro 536 de novembre 2009 de la Revue du Vin de France, s’est arrêté sur les Jurançons secs. Il écrit : « À Jurançon (…), une poignée de vignerons tentent d’élaborer des vins profonds, plus en phase avec leur terroir. Cette quête du terroir implique de réduire le rendement défini par l’AOC : 65 hectolitres à l’hectare, c’est trop généreux. Elle remet aussi au gout du jour certains cépages présents dans le décret de l’appellation de 1936, mais oubliés. 

Le Courbu retrouve ainsi une cote méritée. Tardif, il apporte aux vins volume, finesse et minéralité. Moins exubérant que le gros Manseng, il jouit d’une belle allonge en bouche, intéressante dans les assemblages. Les autres cépages sont le Lauzet et le Camaralet.

Le modèle du Clos Lapeyre. La cuvée Mantoulan du Clos Lapeyre incarne cette nouvelle tendance. Son premier millésime, 2006, est issu d’un assemblage de petit Manseng vinifié en sec, assemblé au Courbu et au camaralet. Fermentée en bois et élevée dix-huit mois sur ses lies, elle séduit par son éclat. Limpide et d’une grande pureté, elle a géré son bois avec brio. La bouche associe parfaitement puissance et fermeté. La belle tension fraiche lui donne de la persistance. »

La « Revue du Vin de France » — Février 2009

VITATGE VIELH cuvée 2005 : 18/20 — Nez riche, mûr, notes de fruits confits, bouche ample, très expressive, épicée, belle structure lissée, avec des notes grillées. Un beau vin ouvert, riche, très gras et équilibré, un millésime mûr et complexe. On peut encore attendre.
MANTOULAN cuvée 2007 : 18/20 — Encore fermentaire, sur le fruit exotique, très bien équilibré, bouche riche, ample et bien balancée entre gras et nervosité. Il se distingue par son volume et son acidité mesurée. Fera un beau millésime.
LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2007 : 16/20 — 90 % grand Manseng. Nez sur le fruit exotique, encore un peu primaire, du gaz, une belle vivacité, avec un fruité très frais. Vin vif et aromatique, idéal à l’apéritif.
LA MAGENDIA cuvée 2005 : 18/20 — 100 % petit Manseng. Nez riche, épicé, avec du miel, des fruits exotiques confits, de la nèfle, de la vanille. Bouche suave bien équilibrée par une acidité citronnée. Jolie finale fraiche, tout en délicatesse, marquée par de la minéralité. Vin très élégant.
LA BALAGUERA cuvée 2006 : 19/20 — Nez très riche, mais avec de la fraicheur, du pain d’épices, de la pâte de fruits, du miel, des épices, de l’abricot frais, mais très mûr, des zestes d’orange confits. Bouche riche et confite, dense, avec du gras, une acidité superbe, citronnée, et une finale très étirée. Grand vin.
VENT BALAGUER cuvée 2001 : 19/20 — Nez épicé, miellé, avec des notes rôties, de fruits de la passion, gingembre, confiture d’abricot, pain d’épices, nèfle. Bouche riche, abricotée, très fruitée, avec une fraicheur étonnante, une finale étirée, riche et complexe. Un vin de méditation.

La « Revue du Vin de France » — 2009

LAPEYRE SEC cuvée 2007 : 13/20 — Tendre et fruité, à boire jeune.
VITATGE VIELH cuvée 2005 : 16/20 — Remarquable, d’une grande intensité en bouche, gras, généreux et d’une superbe longueur minérale.
MANTOULAN cuvée 2006 : 16,5/20 — Encore plus riche, construite sur un élevage fin et discret ; un grand jurançon de gastronomie, voué à la garde.
LAPEYRE MOELLEUX cuvée 2006 : 14/20 — Souple et fruité, avec de la fraicheur.
LA MAGENDIA cuvée 2005 : 16,5/20 — Belle réussite, dans un style savoureux, truffé, très classique, avec ce qu’il faut de fraicheur et d’acidité.
VENT BALAGUER : Superbe moelleux, concentré et riche, avec un élevage qui lui apporte une touche oxydative fine et élégante, du niveau d’un crème de tête.

Guide « Bettane et Desseauve » — Édition 2009

LA MAGENDIA cuvée 2005 : 15/20 — Moelleux équilibré, délicatement citronné, pur, avec un petit départ de notes truffées, facile à boire et très recommandable dans ce type pas trop riche en liqueur.
LAPEYRE SEC cuvée 2006 : 15/20 — Sec assez remarquable par ses notes de noisette rappelant certains Vouvrays, très fin, droit, subtil, sans rien d’exotique. Du vin de terroir vinifié avec une enviable précision.
VITATGE VIELH cuvée 2005 : 15.5/20 — Original, mais remarquable de pureté et de finesse, dans un style plus tendu que 2006. Pas technologique pour un sou, mais sans aucun laisser-aller non plus. Le style que nous défendons.

Guide « Hachette des Vins » — Édition 2009

DE NAYS-LABASSERE MOELLEUX cuvée 2006 : 2 étoiles — Jean-Bernard Larrieu signe un Jurançon d’une grande élégance, vêtu d’une robe dorée intense et brillante, au nez expressif et harmonieux, qui mêle senteurs d’orange confite, de miel, de fleurs blanches sur fond légèrement beurré. L’attaque est fraiche, la bouche ample et ronde bien animée par une vivacité soutenue jusqu’à une finale tout en finesse.
MANTOULAN cuvée 2006 : 1 étoile — Ce Mantoulan doré, limpide et brillant, dévoile un nez intense et fin de genêt, de miel, de résine et de fruits très mûrs. Après une attaque vive, la bouche en impose par sa puissance, son volume, son boisé bien présent, équilibrée par une agréable fraicheur. Un vin de gastronomie, que l’on pourra servir sur un feuilleté au foie gras.



LOS AMICS DE LA PORALHERA

Rejoignez le club : initiations, ateliers, dégustations, soirées, avant-premières ...

Clos Lapeyre

La Chapelle de Rousse - 257 Chemin du Couday, 64110 Jurançon
Tél. : +33 5 59 21 50 80 - Email : contact@jurancon-lapeyre.fr

Clos Lapeyre, domaine viticole familial sur les coteaux de Jurançon
Propulsé par Appolo